Vivre ensemble à Magenta

Histoire et patrimoine


     Vers 1850 quelques habitations s’élevaient entre le Pont de Dizy et le Pont de la Marne.
Ce hameau avait pour appellation particulière celle de la ”Poterie” qui s’y était installée.
 
Or du registre des délibérations du Conseil Municipal de Dizy (session de Novembre 1859) il ressort que celui-ci considérant que la population de ce hameau comprenant au moins 100 habitants et tendant à augmenter, décide qu’il serait convenable de donner définitivement un nom à cette dépendance du Chef-lieu de la Commune et qu’il proposait ” MAGENTA ” qui rappellerait un des glorieux faits d’armes de nos troupes dans la Campagne d’Italie. Sous les ordres et le commandement du ”Grand et Magnanime Prince qui gouverne la France avec tant d’habilité”. Bataille de Magenta, victoire des troupes de Mac Mahon ( Juin 1859). Ce qui fut accepté et qui fit que la commune prit par la suite, le nom de DIZY-MAGENTA au lieu de Dizy la Rivière. En mars 1965 séparation à l’amiable des 2 communes (nombre d’habitants au dernier recensement 1980).
Histoire de Clocher Il semble opportun de rappeler que l’église de Magenta (Commune qui est incluse d’ailleurs dans l’emprise du Parc Régional Naturel de la Montagne de Reims) possède un clocher remarquable, en ce sens qu’il est à bulbe, d’aucuns diront byzantin. L’église de Magenta réalisée par la donation du négociant et comte papal Paul Chandon de Briailles et de deux de ses fils a été conçue par un architecte qui n’est pas de notre région, selon un mémorialiste oculaire, L.M.Petit, et les travaux de construction dirigés par Henri Clouet, l’un des architectes intelligents d’Epernay. Elle comprend un dôme spécifique, qui fit écrire à l’abbé de la paroisse : l’église rappelle, de loin, Sainte-Sophie de Constantinople, mais semble un peu affaissée sur elle-même .Cet édifice culturel utilise le fer et la fonte, notamment pour les colonnes intérieures. Les cartes postales de l’époque (inauguration le 9 décembre 1894) montrent bien cette spécificité de l’édifice. Ajoutons qu’un clocheton devant couronner le campanile ne fut jamais réalisé, ce qui conforte l’aspect romano (byzantin). On rappellera également que ce dôme oriental a été remis en état il y a deux ans. 

Sainte-Marie de Magenta

 
L’église SAINTE-MARIE de MAGENTA a été inaugurée le 9 décembre 1894 par le Cardinal LANGENIEUX. La construction a été financée grâce à la générosité du comte Paul CHANDON de BRIAILLES qui, dans ces années-là, suivait avec plaisir le développement du hameau et la vie de sa population laborieuse.
Pour coût de 250 000 francs de l’époque, l’architecte Henri CLOUET a conçu un bâtiment de style roman-byzantin et surmonté d’un dôme typique, qui aujourdhui encore, suscite curiosité et admiration.
Elle est construite sur un terrain rapporté, la craie provenant du creusement des caves de champagne.
La nature de ce sous-sol non stabilisé n’autorisait qu’une ossature en fonte dacier, façon BALTARD, composée d’un hexagone supporté par des colonnes, la pierre de taille et la meulière étant largement utilisées.
La tour carrée devait à l’origine être surmontée d’un clocheton qui n’a jamais été mis en place.
Un détail, la disposition de l’autel, que l’architecte avait voulu au centre de l’assemblée, pour que tout le monde semble être placé aux premières places.
Un souci d’égalité louable pour les concepteurs de l’époque
Un autre, les sculptures ornant les chapiteaux des six piliers soutenant la coupole n’ont rien de religieux et ne rappellent aucun événement de l’Ancien ou du Nouveau Testament.
Elles situent simplement l’église dans le temps et dans la religion. Histoire de Magenta
réalisée par Jacques MANGIN
Magenta ne pouvant construire localement, un lotissement de 25 maisons fut créé à Dizy (le Gai Logis).
Toutefois, suite à d’incessantes démarches ,une dizaine de maisons purent être construites rue Jacques Pernet à Magenta, dont la prise de possession eut lieu quelques mois avant une des plus grandes crues de l’époque, l’eau envahissant les sous-sols, confirmant l’ostracisme des services d’urbanisme départementaux.
Il fallut attendre l’acquisition de l’immeuble la Maison Heureuse celui-ci transformé en locaux de la perception et un dispensaire servant de consultation des nourrissons et autres services sociaux.
Pour obtenir l’autorisation de construire dans le terrain attenant, c’est sur cette lancée que 150 logements purent par la suite être édifiés non sans peine dont en dernier le lotissement du Pré Dimanche de 75 logements.

L’espace Culturel de Magenta

 
L’Espace Culturel de Magenta a été inauguré le 17 novembre 1991 à 11 H 00, en présence de Messieurs Pierre GODBILLON, Maire de Magenta, Albert VECTEN, Sénateur de la Marne – Président du Conseil Général et  Hafnaoui CHERIET, Sous-préfet de REIMS,   des Parlementaires de la Marne et de l’ensemble du Conseil Municipal.
Lorsque le Conseil a choisi de reconstruire la salle des fêtes et d’en faire un seul espace culturel en le réunissant à l’ancienne école des filles, il a donné à notre Commune un équipement de qualité. 
La salle de spectacles dont la dimension s’adapte au nombre de spectateurs peut recevoir jusqu’à 350 personnes; sa sonorité est bonne et elle est particulièrement adaptée, grâce à la grande dimension de sa scène. Elle permet la présentation de spectacles
folkloriques et musicaux.
L’accessibilité  de  la scène  permet  l’installation de décors importants.  Certaines  salles de  réunions  sont utilisées par des associations afin de pratiquer leurs différentes activités. Cet équipement est à la disposition de tous les Magentais et peut devenir, dans la journée, un centre de formation pour les entreprises et accueillir le week-end les festivités associatives et privées.
 Ces lieux, voués à l’étude pendant plus de 100 ans, qui ont abrité les exploits passés de la “Vaillante”, les bals et les fêtes de nos anciens, doivent redevenir rapidement le centre de la vie communale et rassembler tous les Magentais.